Les Arènes de Lutèce, au coeur du cinquième arrondissement de Paris, sont situées au 49 rue Monge, à deux minutes à pieds de l’hôtel Saint Christophe

Cet amphithéâtre gallo-romain, construit au 1er siècle après J.-C., servait autrefois à la mise en scène de divers jeux et de combats de gladiateurs. La scène, de taille impressionnante (plus de 40 mètres de long) pouvait accueillir plus de 15 000 spectateurs.

Les arènes et de nombreux hôtels portent le nom de Lutèce à Paris. La raison est que Paris s’appelait autrefois Lutèce, sous l’influence gallo-romaine.

Les arènes ont été détruites en même temps que la ville du même nom, deux siècles après leur création. Seulement, encore quelques siècles plus tard, en 577 c’est Chilpéric – roi des Francs – qui fit réparer les arènes et les ouvra de nouveau au public. Sous Chilpéric, c’est l’avènement des jeux pour le peuple. Mais l’Empire Romain n’était plus que vestige, au même titre que les combats de gladiateurs. Les jeux anciens ont alors peu à peu disparu pour laisser place à de nouveaux divertissements, bien plus conventionnels.

Les arènes auraient alors perduré jusqu’au IIème siècle après J.-C, pour finalement tomber en ruine peu à peu, jusqu’au VIème siècle ou Chilpéric organisa leur restauration pour qu’elles retrouvent leur gloire d’antan.

La partie nord des Arènes de Lutèce a été découverte en 1869 sous l’impulsion de Théodore Vacquer, archéologue et architecte – considéré à juste titre comme fondateur de l’archéologie moderne parisienne. Les recherches ont duré plusieurs années, les arènes ayant été complètement ensevelies. L’ensemble de l’édifice ne fût totalement restauré qu’en 1918, soit près de cinquante ans plus tard.

La “Société des Amis des Arènes” a été créée en 1883, pour défendre ce patrimoine archéologique unique, face aux volontés de la Compagnie générale des omnibus d’y construire un abri de tramways.

Finalement, grâce à l’indignation et l’influence de Victor Hugo qui s’adressa directement au Conseil de Paris, ce dernier pris la décision de prendre possession des Arènes de Lutèce, qui furent classées monument historique, protégées de toute menace. C’est ainsi que ce bijou d’architecture gallo-romaine a pu être conservé.

De nombreuses célébrités historiques ont logé à Paris, souvent dans des hôtels ou dans leur propre habitation. C’est le cas de Mr Ampère, le célèbre physicien, qui habitait le quartier de l’Hôtel et des Arènes de Lutèce.

arènes de lutèce

Aujourd’hui, si vous passez l’entrée des Arènes de Lutèce, vous pourrez accéder à ce trésor d’histoire.

Les arènes sont ouvertes tous les jours, jusqu’à 17h l’hiver et 21h l’été. Elles sont au quotidien le terrain de jeu favori des footballers et des joueurs de pétanque du quartier, quand le site n’est pas dédié à un festival ou autre événement local.

Le site abrite aussi la “maison des oiseaux”, une activité ludique pour les plus jeunes dont le but est de leur faire découvrir la faune ornithologique des environs, au travers d’un parcours botanique dans les allées du site.

A Paris, l’hôtel saint Christophe et les Arènes de Lutèce sont situés à quelques pas l’une de l’autre, et il est très facile de rejoindre l’une ou l’autre destination.

En rentrant ou en sortant de l’Hôtel, il peut être intéressant de faire une escale dans ces arènes mythiques de Paris. Elles vous remémoreront l’Histoire de la Capitale et son influence gallo-romaine.

Alors n’hésitez pas à faire une petite escale dans ce joyau de l’histoire de Paris, à l’occasion de votre séjour dans notre hôtel.